L’histoire se déroule en novembre 2019, à Los Angeles, au climat pluvieux et où la quasi-totalité de la faune a disparu. La population est encouragée à émigrer vers les colonies situées sur d’autres planètes. Les animaux sont artificiels et il existe également des androïdes, des robots à l’apparence humaine aussi appelés « réplicants » (parfois orthographié « répliquants »). Ceux-ci sont plus ou moins considérés comme des esclaves modernes, qui sont utilisés pour les travaux pénibles ou dangereux, dans les forces armées ou comme objets de plaisir.
Les réplicants sont fabriqués par la seule Tyrell Corporation, dirigée par Eldon Tyrell, dont le siège est installé dans une haute et massive tour pyramidale qui domine la ville. Ils sont créés à partir de l’ADN humain mais ne sont ni des clones, ni des robots. Après une révolte sanglante et inexpliquée des réplicants dans une colonie martienne, ils sont interdits sur Terre. Des unités policières spéciales, les Blade Runners, interviennent pour faire respecter la loi pour les contrevenants androïdes. Ils ont donc l’autorisation de tuer n’importe quel réplicant en situation irrégulière. On appelle cela un « retrait ». Toutefois, les androïdes les plus modernes sont difficiles à distinguer des humains. Les Blade Runners doivent alors enquêter longuement afin d’avoir la certitude qu’il s’agit bien d’un androïde avant de le « retirer ».

Réalisation : Ridley Scott
Scénario : David Webb Peoples et Hampton Fancher, d’après le roman de Philip K. Dick

Harrison Ford : Rick Deckard / Rutger Hauer : Roy Batty / Sean Young : Rachel / Edward James Olmos : Gaff / M. Emmet Walsh : Bryant / Dary Hannah : Pris / William Sanderson : J. F. Sebastian / Joe Turkel : Dr Eldon Tyrell / Brion James : Leon Kowalski / Joanna Cassidy : Zhora / Morgan Paull : Holden / Hy Pyke : Taffey Lewis / James Hong : Hannibal Chew
Bladerunner